Le coronavirus ? L’alarme n’a véritablement sonné qu’à la mi-février, lorsque la situation et les mesures en Italie ont pris une tournure des plus sérieuse. Sur décision du Conseil fédéral, l’interdiction d’exercer notre profession a de facto frappé toute notre branche en Suisse le 28 février. Et les conséquences sont dramatiques.

Toute une industrie est à l’arrêt, ce qui vaut également pour l’ensemble de la chaîne de fournisseurs en aval. Les organisateurs suisses voient leur chiffre d’affaires fondre, mais à la différence d’autres secteurs, ils subissent de surcroît un préjudice considérable du fait que des manifestations qui avaient été préparées pendant des mois avec beaucoup d’énergie et d’investissements sont désormais annulées peu de temps avant leur date prévue. Avec les camions qui se trouvaient déjà devant le Hallenstadion et la scène qui était déjà montée pour le concert d’AnnenMayKantereit, tout le monde a pu constater le préjudice. Mais les sommes destinées à la planification, aux autorisations, aux répétitions, à l’agencement scénique, à la publicité, au marketing, aux promotions, etc., ont déjà été dépensés pour des centaines d’autres concerts, spectacles, festivals, manifestations culturelles ou encore sportives. Comment sera-t-il possible de rembourser intégralement les acheteurs de billets pour les recettes de ces événements ?

Que peuvent faire les nombreuses entreprises d’événementiel, les traiteurs, les agents de sécurité, les techniciens, les salles de spectacles, les clubs de musique et leur personnel, alors que personne ne peut encore dire combien de temps cette interdiction durera, et à partir de quand de grandes manifestations pourront à nouveau avoir lieu ?

Cette situation d’urgence nous touche tous : artistes, organisateurs, salles et vendeurs de billets. Mais heureusement, face à ces pressions susceptibles de la détruire entièrement, notre branche a su rapidement faire preuve de solidarité. Une table ronde organisée début mars chez Ticketcorner a dégagé une marche à suivre commune. Notre secteur a ensuite pu faire entendre sa voix auprès des autorités. De nombreuses questions juridiques ont été tirées au clair de façon globale, et une formulation conjointe a été adoptée. Ensemble, nous avons élaboré des solutions susceptibles d’atténuer quelque peu la détresse économique dans laquelle les organisateurs sont plongés.


Je ne compte plus les heures passées ces dernières semaines au téléphone et devant mon ordinateur. La situation évoluant pratiquement de jour en jour, beaucoup de questions juridiques restaient dans le flou. Outre les nombreuses manifestations annulées et reportées, les dizaines de milliers de billets à rembourser et la solution à trouver pour les processus les plus divers, je ne devais évidemment pas oublier notre équipe Ticketcorner. Pour les protéger contre le virus, tous nos employés pratiquent le télétravail, et nous avons dû solliciter le chômage partiel dans la plupart des départements. Les ventes de billets se sont totalement effondrées, et aucune nouvelle manifestation n’est mise en vente pour l’instant. Dans le même temps, nous essayons avec toutes nos forces disponibles de soutenir les organisateurs, de répondre aux nombreuses questions des acheteurs de billets et de régler le plus rapidement possible les demandes de remboursement.

Je tiens à remercier chaleureusement toute notre équipe, et j’espère que malgré les incertitudes qui touchent nos clients et nos partenaires, celle-ci reçoit de temps à autre un signe de reconnaissance et de remerciement. Cela a été le cas avec ce sympathique client qui a ajouté du chocolat pour accompagner le billet qu’il nous renvoyait.


L’énorme effort de travail que nous développons et notre responsabilité vis-à-vis des clients, des organisateurs et des employés ont un impact considérable sur nous tous. Pour sa part, Ticketcorner essaye dans toute la mesure du possible de prêter son concours par le biais de solutions pragmatiques, de gestes commerciaux et d’interventions spéciales. Mais cela ne suffira pas. Les énormes dépenses supplémentaires allongent les temps de réponse au niveau du service clientèle. Il n’est pour l’instant pas possible de restituer les billets dans les points de prévente car la plupart d’entre eux sont fermés. Le remboursement des billets prendra beaucoup de temps. Et les frais qui étaient assumés par le passé par les organisateurs et les vendeurs de billets en tant que gestes commerciaux vont devoir être transférés aux clients en raison du nombre gigantesque d’annulations. Nous vous demandons d’être indulgents, nous comptons sur votre solidarité et nous vous promettons que nous ne relâcherons pas nos efforts tant que nous n’aurons pas réglé tous les cas à la pleine satisfaction de nos clients.

Pour finir, je lance un appel : qui sait, peut-être pourrez-vous renoncer à vous faire rembourser votre billet ? Ainsi les organisateurs pourraient conserver cet argent. Un tel geste de votre part l’aiderait énormément, tout en envoyant un signal fort afin de contribuer à ce que la Suisse reste un lieu de diversité culturelle. Je vous en remercie par avance au nom de toute la filière du divertissement en public.

Prenez soin de vous et portez-vous bien. Je vous souhaite, à vous et à vos familles, beaucoup de courage et de confiance dans les temps difficiles que nous traversons. Car une chose est sûre : un avenir meilleur nous attend !

Avec mes meilleures salutations,

Andreas Angehrn, CEO de Ticketcorner SA

Vous trouverez ici toutes les informations importantes:

Situation actuelle concernant les reports ou les annulations:  
www.ticketcorner.ch/covid-19

Centre Ticketcorner pour répondre aux questions des clients: www.ticketcorner.ch/helpcenter

Sagen Sie Ihre Meinung.